Cultiver des légumes dans un potager en permaculture

cultiver legumesCultiver ses propres légumes est très populaire. Quelles sont les variétés de légumes qui conviennent aux débutants et à quoi faut-il faire attention pour les semences, la planification du potager et la culture ? De plus en plus de personnes aiment cultiver leurs propres légumes. Si vous semez vous-même des légumes ou achetez de jeunes plants dans le commerce, vous devez choisir des variétés de légumes aussi robustes que possible. Sur l’emballage des semences figurent des indications précises indiquant si les plantes potagères sont particulièrement sensibles à certaines maladies et ravageurs. Lors du choix des variétés, il convient également de s’assurer qu’elles sont adaptées aux conditions climatiques locales. Les variétés anciennes de légumes sont donc particulièrement recommandées. Elles se sont adaptées aux conditions d’une région pendant des générations.

Le bon emplacement pour le potager

permaculture legumes bioL’emplacement est important surtout si vous voulez éviter les engrais et avoir de bons légumes bio. La plupart des légumes ont besoin de beaucoup de soleil pour s’épanouir, l’ombre retarde la croissance, favorise les infections fongiques et ralentit la maturation des fruits – c’est pourquoi l’emplacement le plus ensoleillé est le meilleur pour le potager. En revanche, il faut éviter les endroits exposés et venteux ainsi que la proximité d’une route très fréquentée. Les emplacements complètement à l’abri du vent, comme les plates-bandes entourées de murs et de haies, ne sont pas non plus optimaux, car l’humidité s’y évapore plus lentement et les plantes restent mouillées plus longtemps après une pluie, ce qui peut favoriser la propagation de maladies. De plus, une partie des plates-bandes serait à l’ombre et, au début du printemps, l’air froid ne s’évacue que lentement, formant ce que l’on appelle des pièges à froid et des lacs d’air froid, ce qui entraîne un retard dans le développement des plantes. Lorsque vous choisissez un emplacement, assurez-vous qu’il y a un point d’eau à proximité.

Le sol idéal pour cultiver vos légumes

sol ideal potagerPresque tous les légumes poussent dans un bon sol de jardin normal. On parle de bon sol normal lorsqu’il s’agit d’une terre sablo-argileuse, bien perméable, qui retient bien l’eau et les nutriments. La terre doit également avoir une teneur en humus suffisante pour permettre le développement d’une microflore et d’une faune riches. Ces minuscules organismes du sol, à peine visibles à l’œil nu, sont indispensables à un sol vivant et fertile, car ils libèrent des substances organiques et les transforment en nutriments, qui ne peuvent être absorbés par les plantes que sous cette forme. Si vous avez beaucoup de vers de terre dans le sol de votre jardin, c’est déjà un bon signe. L’humidité stagnante et les sols très compactés ne sont pas adaptés au potager et doivent être améliorés par un bêchage et des apports de sable et d’humus.

De combien d’espace avez-vous besoin pour cultiver vos légumes ?

La première question à se poser est celle de la taille du potager. Voulez-vous que votre potager soit entièrement autosuffisant ? Souhaitez-vous cultiver des pommes de terre, des choux et d’autres légumes gourmands en espace, ou seulement des légumes gourmands comme un peu de salade, quelques plants de tomates et quelques plantes aromatiques ? Dans la plupart des cas, les jardiniers amateurs d’aujourd’hui privilégient le plaisir de cultiver et de récolter leurs propres légumes plutôt que l’autosuffisance, car il est aujourd’hui possible d’acheter des légumes frais presque toute l’année. En règle générale, pour nourrir partiellement une famille de quatre personnes, on peut se contenter d’une surface de 120 à 160 mètres carrés, soit 30 à 40 mètres carrés par personne. Certaines espèces de légumes ont besoin de beaucoup d’espace, tandis que d’autres sont plus modestes – moins vous disposez d’espace pour votre potager, plus vous devez planifier soigneusement et évaluer les espèces qui en valent vraiment la peine.

Planifier le potager : Considérer la taille et les chemins

plan potagerLors de la planification d’un potager, beaucoup de gens oublient qu’ils doivent pouvoir atteindre les légumes plantés pour les entretenir et les récolter. Le potager doit être suffisamment large pour que l’on puisse facilement atteindre le centre d’un côté. La mesure standard est de 1,2 mètre. Dans les grands potagers, il est toujours recommandé de prévoir une allée principale d’environ 80 à 100 centimètres de large, sur laquelle une brouette peut facilement prendre place. Pour les autres allées, une largeur d’environ 30 à 50 centimètres est suffisante. Si vous souhaitez couvrir une grande partie de vos besoins en légumes avec la récolte de votre propre jardin, vous devez compter environ 30 à 40 mètres carrés par personne.

Une culture mixte pour des plantes saines

Si vous souhaitez cultiver plusieurs types de légumes, par exemple dans une plate-bande ou un potager surélevé, vous devriez opter pour une culture dite mixte. Si les bonnes plantes sont combinées dans la plate-bande, elles en profitent en termes de croissance et de santé. De plus, la période de culture doit être différente afin que différentes plantes puissent pousser au même endroit au cours d’une année de jardinage. Les plantes doivent appartenir à des familles différentes. Sinon, le sol du jardin sera appauvri en nutriments. Les plantes d’une même famille sont en outre sensibles aux mêmes maladies ou à des maladies similaires. Les agents pathogènes peuvent ainsi s’installer dans le sol pour une longue période, affaiblir les plantes et compromettre la récolte. Les carottes, par exemple, ne doivent pas être cultivées à côté du persil, car elles appartiennent toutes deux à la famille des ombellifères.

Les variétés de légumes

variete legumesSi vous n’avez pas de connaissances préalables particulières et que vous ne voulez pas faire trop d’efforts pour cultiver des légumes, vous pouvez par exemple opter pour ces variétés :
  • Radis
  • Carottes
  • Chou-rave
  • Salades comme la mâche, la laitue ou la roquette
  • Pommes de terre
  • Pois gourmands
  • Rhubarbe
  • Courgettes
  • Haricots
  • Courge
  • Oignons
  • Épinards
  • Blettes

Le rendement des légumes

Pour vous donner une idée voici une liste des rendements moyens des légumes par mètre carré (Culture Rendement/mètre carré) :
  • Laitue pommée 10 – 14 pièces
  • Radis 12 – 16 pièces
  • Haricots nains 1,5 – 1,8 kg
  • Tomates 7 – 10 kg
  • Concombres 2 – 3 kg
  • Céleri à côtes 4 – 6 kg
  • Poivrons 2 – 3 kg
  • Carottes 4 – 5 kg
  • Betteraves rouges 4 – 5 kg
  • Haricots à rames 2 – 3 kg
  • Oignons à planter 3 – 4 kg

La culture mixte

culture mixteLa culture mixte ne consiste pas à combiner des légumes au hasard, en fonction de leur apparence, de leur taille ou de leur couleur, mais à choisir des espèces qui s’accordent particulièrement bien ou qui se renforcent mutuellement. La culture mixte nécessite donc une certaine connaissance des caractéristiques et des besoins des plantes potagères. La culture mixte n’est toutefois pas une méthode scientifique, mais repose sur l’expérience – c’est pourquoi il est tout à fait possible que vous trouviez des recommandations de combinaison différentes dans différents tableaux. Il est également possible qu’une combinaison éprouvée ne fonctionne pas dans votre jardin pour une raison quelconque, c’est pourquoi vous devez simplement garder les yeux ouverts et faire vos propres expériences. Si vous constatez que certains légumes s’associent particulièrement bien, vous devriez conserver cette combinaison.

Les herbes et les fleurs sont idéales pour la culture mixte

Si vous plantez également des herbes aromatiques dans votre potager, vous bénéficierez d’une défense naturelle contre les parasites : la sauge, le romarin, le thym et la menthe chassent ainsi la redoutable piéride du chou grâce à leurs huiles essentielles. La sarriette repousse le puceron du haricot. La ciboulette, plantée entre les fraises, réduit le risque de moisissure grise sur les fruits. Les fleurs dans le potager éloignent également certains parasites et attirent également des insectes utiles qui pollinisent les plantes.
Exemple de culture mixte  (Période Cultures de légumes)
  • Début à milieu du printemps Radis, laitue, chou précoce
  • Fin du printemps Chou-rave, laitue, radis, cresson de jardin
  • Début de l’été Choux (culture principale), endives
  • Fin de l’été au début de l’automne Choux pommés, endives, épinards
  • Automne à hiver Scarole, mâche

Conseils pour la disposition des plantes dans une culture mixte

Il s’est avéré utile de cultiver les légumes en rangées, mais au lieu de planter toujours la même espèce rangée par rangée, on plantera par exemple une rangée d’oignons à côté d’une rangée de carottes, puis une autre rangée de carottes. Il est également possible de combiner trois ou même quatre plantes, par exemple des concombres, des oignons et des radis, ou des radis, des carottes, des oignons et des épinards. Il est également conseillé de placer des plantes à croissance fine, comme le poireau, à côté de plantes qui poussent plutôt en buisson, en rosette ou de manière large et étalée. La culture mixte fonctionne également bien lorsque des espèces à racines profondes alternent avec des espèces à racines peu profondes, comme c’est le cas pour la culture des carottes et des oignons. Les salsifis élancés à racines profondes et la laitue en rosette à racines peu profondes en sont un bon exemple.

La répartition est importante

S’il y a suffisamment d’espace, il est conseillé de diviser le potager en quatre parcelles de taille égale. Ce type de division a déjà une longue tradition dans les jardins paysans et n’est pas seulement beau à voir, mais aussi vraiment utile, car il permet de répondre de manière optimale aux besoins des différentes espèces de légumes.
  1. 1ère parcelle : plantes à forte croissance (p.ex. pommes de terre, poireaux, poivrons, cucurbitacées, choux, céleri).
  2. 2ème parcelle : plantes à croissance moyenne (p.ex. carottes, navets, oignons, radis)
  3. 3ème parcelle : plantes à faible croissance (par ex. herbes aromatiques, haricots, pois, radis, salades, plantes à oignons)
  4. 4e parcelle : cultures permanentes (p. ex. asperges, rhubarbe et légumes qui peuvent toujours pousser au même endroit, p. ex. tomates).
Chaque année suivante, les légumes cultivés avancent d’une parcelle : ainsi, les cultures moyennes se déplacent sur la parcelle précédemment occupée par les cultures fortes, les cultures faibles suivent les cultures moyennes et les cultures fortes se déplacent sur la parcelle précédemment occupée par les cultures faibles – mais seulement après que celle-ci ait été amendée avec du compost ou du fumier décomposé et fertilisée avec un engrais organique pour légumes ! Planifiez les cultures principales à longue durée de vie, comme les choux pommés, les céleris-raves et les haricots à rames. Les cultures à croissance rapide telles que les laitues, les épinards, les radis, les choux-raves, etc. sont plantées avec les cultures principales, en suivant toujours les recommandations relatives à la culture mixte, car elle contribue considérablement à la santé des plantes.

Attention à la rotation des cultures

Si vous souhaitez cultiver des légumes sur la même parcelle pendant plusieurs années, vous devez veiller à respecter la bonne rotation des cultures. Il s’agit d’une séquence dans laquelle les plantes sont cultivées en fonction de leurs besoins nutritionnels.

Comment fonctionne la rotation des cultures ?

rotation culturePour préserver la santé du sol et des plantes, aucun légume ne doit être semé ou replanté sur la même parcelle avant au moins trois ans. Pour les plantes à bulbes et les légumineuses, il est même conseillé de faire une pause de quelques années supplémentaires. Même s’il n’est pas possible de cultiver systématiquement un légume différent chaque année, il faut absolument éviter de cultiver toujours la même variété sur la même plate-bande. Le plus simple est de diviser une plate-bande en quatre zones et de laisser les cultures de chaque groupe se déplacer d’un lit à l’autre chaque année. On distingue ces groupes :
  • Aliments forts : grandes variétés de choux, courgettes, concombres, pommes de terre, poireaux, céleris et courges.
  • Aliments moyens : oignons, carottes, betteraves, fenouil, salades, épinards, radis, choux-raves.
  • Plantes à faible rendement : haricots, pois et la plupart des herbes aromatiques.
  • Engrais vert : par exemple à partir de graines de Tagetes ou de moutarde.
L’avantage : les plantes reçoivent suffisamment de nutriments et, contrairement à la monoculture, le sol ne s’épuise pas unilatéralement. Pour garder une vue d’ensemble au fil des ans, il est conseillé d’établir un plan du jardin sur lequel on note les plantations.

Combien de temps faut-il pour cultiver ses légumes ?

temps cultiver legumesEn plus de la question de la taille du jardin, il y a aussi celle du temps que l’on peut consacrer à son entretien. Les légumes demandent généralement encore plus d’attention que les plantes ornementales : il faut arroser, sarcler, désherber, fertiliser plusieurs fois par an et surveiller les maladies et les parasites, et ce non seulement de temps en temps, mais pratiquement tous les jours, car seuls des légumes bien entretenus promettent une récolte abondante. Et au final, la récolte et la transformation des légumes représentent également un travail.
La rotation des cultures et plantations dans un potager

La rotation des cultures et plantations dans un potager

Lorsque votre objectif est de produire une récolte généreuse et variée, veiller à ce que vos plantes soient bien disposées dans le jardin, est votre mission. En effet, il n’est évidemment pas pratique de cultiver la même plante pendant plusieurs années dans le même jardin ! Le résultat, ici, ne peut être que médiocre : […]

Quels légumes planter dans votre potager en octobre ?

Quels légumes planter dans votre potager en octobre ?

C’est tellement agréable d’aller dans le jardin lors d’une journée nuageuse en hiver et de profiter des couleurs vives des blettes, des choux de Bruxelles exceptionnels ou du vert délicat des épinards d’hiver. Même hors serre, vous pouvez toujours semer ou planter des légumes en octobre, afin que votre potager vous rapporte encore un beau […]

Jaunissement des feuilles de tomates : comment y faire face ?

Jaunissement des feuilles de tomates : comment y faire face ?

Afin de trouver le problème lié au jaunissement de vos feuilles de tomate, concentrez-vous sur leur évolution. En effet, plusieurs maladies, parasites et même des erreurs de culture peuvent affecter les feuilles de tomates. Les jardiniers qui ont eu affaire au moins une fois dans leur vie à des tomates en croissance, savent déjà que […]

Que faut-il savoir sur le composteur de jardin ?

Que faut-il savoir sur le composteur de jardin ?

Que ce soit en jardinage amateur ou en permaculture, le compost reste un élément doté d’une grande importance. Ce dernier présente deux avantages : la valorisation des déchets et l’amélioration de la production de fruits et légumes. Il est donc intéressant de le produire. Mais comment s’y prendre. Il faut savoir que pour cela, il […]

Comment faire vos semis de salade dans votre potager

Comment faire vos semis de salade dans votre potager

Si on veut consommer des produits bio, on n’a pas besoin d’aller au marché pour en chercher. On peut très bien les cultiver tout seul. Planter des salades est un véritable jeu d’enfant. Il faut seulement avoir une petite parcelle de terre ou des pots. Faire des petits semis est l’une des meilleures méthodes pour […]

La binette, un outil indispensable au jardin : toutes nos astuces

La binette, un outil indispensable au jardin : toutes nos astuces

Souvent confondue avec d’autres outils d’aspect plus ou moins similaire, la binette est l’une des meilleures amies de tout jardinier digne de ce nom. Découvrez ce qu’il faut savoir sur cet outil indispensable pour des plantes en bonne santé ! Qu’est-ce qu’une binette ? Avec son mètre de longueur, en moyenne, la binette fait partie des […]